Accident vasculaire cérébral (attaque cérébrale)

Il s'agit d'un accident neurologique soudain, provoqué par un caillot sanguin ou par une hémorragie dans le cerveau ou dans les méninges. Les conséquences dépendent de l'endroit et de la taille de la lésion cérébrale.
Les symptômes les plus courants sont:

  • engourdissement et faiblesse dans les muscles
  • paralysie partielle ou totale d'un côté du corps (souvant plus grave dans les membres supérieurs)
  • troubles de la coordination de la motricité, maladresse dans les membres
  • problèmes d'équilibre, démarche hésitante
  • troubles du langage (perte ou difficulté de la parole et de la compréhension)
  • troubles des sensations
  • troubles de la vue (le plus souvent une diminution du champ de vision)
  • maux de tête graves, nausée et somnolance
  • étourdissement ou vertige
  • chutes, instabilité
  • tremblements d'un côté du corps
  • difficultés de déglutition
  • diminution de la sensation du toucher
  • perte de conscience
  • troubles psychologiques

Du point de vue de la pédagogie conductive:

La pédagogie conductive considère la rééducation suite à un accident vasculaire cérébrale comme un processus d'apprentissage, ou réapprentissage des capacités perdues. Elle aide les personnes concernées à apprendre à contrôler leurs mouvements et donc d'élargir leurs activités dans les tâches quotidiennes. De cette manière, on améliore également la confiance en soi et le bien-être de la personne.

Les objectifs généraux de la thérapie :

  • apprendre à détendre le corps pour réduire la spasticité
  • améliorer la sensibilité générale du côté du corps affecté
  • apprendre à trouver et à maintenir une position symétrique, élément essentiel dans le processus d'utilisation du côté affecté du corps
  • augmenter le répertoire des mouvements du côté affecté du corps, s'assurer de la capacité à effectuer la totalité des mouvements, dans les limites médicalement imposées
  • apprendre à utiliser les hanches pour contrôler les mouvements des membres inférieurs, ce qui aide à rester debout et à marcher
  • apprendre à utiliser les épaules, les coudes et les poignets pour reconstruire les mouvements des bras
  • apprendre à supporter son poids sur le côté touché pour améliorer la sécurité en position debout et la marche
  • améliorer les techniques de la marche
  • augmenter la confiance lors de l'utilisation du côté affecté pour réduire la dépendance du côté non affecté du corps
  • créer de nouvelles habitudes de mouvements qui peuvent être appliquées dans les activités quotidiennes
  • augmenter la précision et le contrôle des mouvements de la partie affectée du corps
  • apprendre à relier la parole aux mouvements, pour aider en cas de dysphasie