Camp de pédagogie conductive

Delémont, 5 – 16 août 2013

Malgré le fait de ne pas avoir encore de centre ouvert, nous voulions montrer aux personnes intéressées le travail concret que nous faisons et leur permettre de tester cette méthode pendant deux semaines.
Nous avons donc organisé un camp d'été qui s'est déroulé au Château à Delémont. Nous profitons pour remercier la direction de l'école primaire qui nous a mis une salle à disposition.
Madame Zsofia Czimer, conductrice travaillant actuellement en France, s'est déplacée pour nous faire profiter de ses compétences pendant les deux semaines.

Trois personnes se sont inscrites à ce camp : deux adultes et un enfant, ce qui nous a permis d'organiser deux séance par jour : le matin, Zsofia a travaillé avec les deux femmes adultes et l'après-midi, avec un jeune garçon de 12 ans.
Les éléments travaillés étaient très différents selon l'âge et surtout le handicap des personnes :
les deux dames, très autonomes toutes les deux malgré un léger handicap, ont beaucoup travaillé sur leur posture, leur manipulation fine, la concentration, l'équilibre, les déplacements, les changements de position.
Pour le jeune garçon souffrant de polyhandicap lourd, l'objectif était d'étirer ses muscles et articulation très rigides, d'apprendre à faire quelques mouvements seul, de travailler avec ses yeux (comment fixer un objet) et de montrer à ses parents les objectifs possibles et réalistes en cas de travail à long terme avec lui.

Tous les participants ont pu montrer des progrès significatifs au bout de ces deux semaines de camp. Pour les dames, leur équilibre, leur agilité, leur déplacement, leur concentration s'était visiblement améliorés. Elles-mêmes reconnaissent l'efficacité de cette méthode qu'elles ont essayé pour la première fois. Auparavant prises en charge par de la physiothérapie et de l'ergothérapie, elles ont vu une réelle différence entre ces méthodes traditionnelles et la pédagogie conductive, qu'elles décrivent comme plus efficace et plus adaptée à des problèmes neurologiques.

Le jeune garçon n'a pas pu nous donner son avis personnel (il ne parle pas...), mais son papa qui a suivi de très près le déroulement de ce camp n'a pas caché ses émotions en voyant les progrès de son fils. Il dit avoir vu son fils dans des positions qu'il ne pouvait pas imaginer, il l'a vu se tenir assis tout seul, l'a vu faire ses premiers pas sur ses propres pieds, l'a vu s'ouvrir et s'intéresser au monde qui l'entoure, faire de plus en plus de mouvements par lui-même. Des progrès inespérés pour des parents qui ont jusque-là accepté l'avis des médecins et thérapeutes qui n'attendaient aucune évolution positive dans le cas de leur fils.

Merci à Zsofia qui a effectué un travail remarquable, grâce à ses compétences en tant que conductrice, mais aussi grâce à sa personnalité ouverte, gentille, motivante et très professionnelle !

Ces trois personnes espèrent pouvoir continuer à travailler avec cette méthode et ainsi continuer de réaliser des progrès. Pour eux, mais aussi pour d'autres qui nous rejoindront par la suite, nous voulons ouvrir un centre de pédagogie conductive dans le Jura. Nous voulons proposer cette méthode et tous les bien-faits qu'elle peut apporter pour permettre à ces personnes de devenir le plus autonomes et indépendantes possible.
En attendant, nous prévoyons de refaire un camp de deux semaines au printemps 2014. Si vous êtes intéressés, n'hésitez pas à nous contacter pour être informé dès que nous aurons défini les date et le lieu exacts !

Découvrez aussi quelques photos et vidéos qui ont été réalisées lors de ce premier camp !